Les conséquences sur l'organisme

Les conséquences d'une infection à HPV de type muqueux et génitaux dépendent  du type de HPV car ils ont tous différents pouvoirs pathogènes.

 

- Si l'infection à été causée par un HPV 6, 11, 30, 42, 43, 44, 45, 51, 52 ou 54:
Après avoir été infecté par ces HPV, on a l'apparition de verrues génitales aussi appelées condylomes. Ce sont des manifestations qui peuvent se situer au niveau anal, vulvo-vaginal ou encore sur l'appareil génital masculin. Elles sont visibles à l'œil nu et sont très contagieuses. Les HPV 6 et 11 étant responsables à plus de 90% de ces lésions. Il est ainsi très rares quelles soient dues aux autres HPV énoncés ci dessus.

 

- Si l'infection à été causée par un HPV à haut risque (16, 18, 31, 33, 35, 45, 51, 52, 58,…) entrainant le cancer:
Après avoir été infecté par ces HPV à haut risque il y a heureusement aussi plusieurs symptômes qui permettent de savoir si l'on est en proie au cancer. Le symptôme le plus fréquent est un saignement vaginal anormal qui peut se produire soit entre les périodes menstruelles, soit après les rapports sexuels. Chez les femmes ménopausées aussi, des saignements peuvent apparaître.
Les autres symptômes correspondent à des pertes vaginales et à des douleurs durant les rapports. Cependant, émettre ces symptômes n'assure pas qu'il s'agit du cancer car il existe d'autres maladies capables d'engendrer ce genre de symptômes.

 

<<page précédente | page suivante>>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×