Le premier vaccin autorisé au sain de l'Union Européen: Gardasil

Le Gardasil est un produit du laboratoire Sanofi Pasteur MSD en Europe et Merk&Co. dans le reste du monde. C’est le premier vaccin indiqué dans la prévention du cancer du col de l’utérus commercialisé en France.

 Autorisé depuis le 22 janvier 2007, il est destiné à la prévention des infections par les HPV de quatre types : les 6, 11, 16 et 18. C'est-à-dire qu’il concerne les dysplasies du col de l’utérus et de la vulve, les verrues génitales externes et les cancers du col de l’utérus qui  peuvent mettre en jeu le pronostic vital. 70% des cancers du col de l’utérus sont liés à ces virus.

Le Gardasil est efficace à 98,2% contre les lésions pré-cancéreuses du vagin et de la vulve provoquées par ces HPV et à 90% contre les verrues génitales. Au cours d’une nouvelle étude en Phase III sur plus de 12 000 femmes de 13 pays, le Gardasil a empêché 98,2% des pré-cancers du col et des cancers cervicaux non actifs associés aux HPV de type 16 et 18, mais il ne protège pas les femmes déjà infectées lors de la vaccination. Par conséquent, il est recommandé de le faire entre 14 et 23 ans pour les jeunes filles n’ayant pas eu de rapports sexuels ou au plus tard dans l’année suivant leur premier rapport.

 Les effets indésirables, comme des réactions au point d’injection (douleur, gonflement, rougeurs) ou de la fièvre, ont lieu sur seulement 1,5% de la population étudiée. Cependant, le dépistage par frottis reste nécessaire car le Gardasil ne protège pas contre 30% des cancers du col de l’utérus ni autres virus sexuellement transmissibles et sa protection n’est pas encore connue au-delà de cinq ans.

Le Gardasil se fait en trois injections, la seconde deux mois après la première et la troisième quatre mois après la seconde.

 page suivante >>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×